Page d'archive 8

BRAINDEAD

412250070l.jpg 

BRAINDEAD

Titre français : Braindead
Titre original : Brain dead  (NZL)

Titre USA : Dead alive

1992 – Nlle Zélande – Horreur – 1h40 
 
Réalisation : Peter Jackson 

Avec : Timothy Balme (Lionel Cosgrove), Diana Penalver (Paquita Maria Sanchez), Elizabeth Moody (la mère (Vera Cosgrove)), Ian Watkin (Oncle Les), Brenda Kendall (Infirmière McTavish) 
 
Sortie en France : 27 Janvier 1993

Sypnosis :
 
Par une belle journée du printemps 57, le timide et complexé Lionel découvre l’amour avec la belle Paquita, qu’il emmène au zoo. Mais son envahissante mère l’a suivi, ce qui lui vaut d’être mordue par un rat-singe de Sumatra. La morsure la transforme en monstre cannibale hystérique, et l’épidémie ne tarde pas à se développer…

bscap0006.jpgbscap00071.jpg

 Après avoir produit un « Bad Taste » au ton volontairement décalé, nous dévoilant sa vision particulière sur les invasions extraterrestres, Peter Jackson revient avec « Brain dead » à l’humour plus prononcé et surtout ses nombreuses scènes gores à souhait. Cette fois, il s’attaque au mythe du zombie et le moins que l’on puisse dire, c’est que quand il se sent inspirer, il ne fait pas les choses à moitié.

 bscap0089.jpgbscap0009.jpg

 Dès les premières minutes du film, on sait déjà que l’on va assister à quelque chose qui sort du commun quand l’explorateur mandaté par un zoo parti sur l’île de Sumatra capturer une espèce rarissime appelé « Singe-rat » se fait amputer de  ses membres les uns après les autres suite aux morsures infligées par le fameux singe-rat.

bscap0178.jpgbscap0184.jpg

 Suite à cette mise en bouche plutôt appétissante, on pouvait s’attendre à un grand spectacle sanguinolent… Que nenni ! Du moins, dans un premier temps… La première partie du film nous permet surtout de faire connaissance avec les principaux protagonistes qui tiendront un rôle plus ou moins important dans l’histoire.

bscap0107.jpgbscap0172.jpg

 La seconde partie est quant à elle un grand moment de cinéma faisant preuve d’une réelle imagination de la part d’un Peter Jackson très inspiré indéniablement. Les nombreuses scènes gores mêlant très adroitement un humour bien singulier sont tout simplement jouissives comme lorsque le prêtre joue du karaté dans le cimetière pour mettre en pièces les zombies (je pèse mes mots). La scène du parc avec le bébé né de l’union entre l’infirmière zombie et le prêtre devenu lui aussi entre temps mort-vivant est très drôle. Notamment lorsque Lionel frappe le bébé devant des badauts abasourdis et un clochard ivre qui lui acquiesce.  La scène finale où « Le massacre à la tondeuse » des zombies a lieu dans une effusion de sang jamais vu au cinéma fait que Brain dead est définitivement classé culte.

bscap0213.jpgbscap0210.jpg

Sorti uniquement en vhs chez nous, on peut néanmoins le trouver en dvd en zone 1 en anglais sous-titré en francais. Si Peter Jackson savait nous divertir à l’époque avec des films dans la même trempe que Brain dead ou Bad taste. Aujourd’hui, il nous paraît bien loin le temps où cette même personne à l’aide d’un budget limité mais heureusement une grande imagination était capable d’éblouir nos pupilles émerveillées par un tel spectacle. Du grand Art avec un A majuscule…

5.gif

 

LAND OF THE DEAD

 landofthedead.jpg

 

LAND OF THE DEAD

TITRE FRANCAIS : LE TERRITOIRE DES MORTS
TITRE ORIGINAL : LAND OF THE DEAD  (USA)

2005 – ETATS UNIS – HORREUR – 1H33 
 
REALISATION : GEORGES A. ROMERO 

 AVEC : Simon Baker (Riley), Asia Argento (Slack), Dennis Hopper (Kaufman), Robert Joy (Charlie), John Leguizamo (Cholo)
 
SORTIE EN FRANCE LE : 10 AOUT 2005

 Sypnosis :
 
Dans un avenir pas si lointain.
Si la civilisation a régressé au-delà de l’âge des ténèbres, abandonnant aux morts-vivants ses reliques et vestiges, une poignée de survivants vivent encore dans le souvenir de l’ancien monde.
Barricadés derrière les fortifications imprenables d’une ville bunker, Fiddlers Green dont Kaufman s’est autoproclamé chef, ce sont les nantis du nouvel ordre mondial, des opportunistes sans scrupules qui, depuis les tours de leur bastion, jettent un regard méprisant sur l’anarchie et l’horreur qui règnent plus bas, dans les rues livrées aux morts.
Des zombies qui, fédérés par l’imposant Big Daddy, s’organisent et marchent sur le bastion des vivants de plus en plus vulnérables.
Pour assurer leur protection et la sienne, Kaufman engage un commando de mercenaires dirigés par Riley.
Invulnérables dès qu’ils embarquent dans un blindé spécialement conçu pour résister aux attaques des morts-vivants, les mercenaires acceptent le contrat…

ndvd036.bmpndvd025.bmp

 Quatrième épisode de la saga des morts vivants de Romero, Land of the dead (le territoire des morts) est à ce jour le moins réussi de la saga selon moi. Sorti près de 20 ans après le troisième volet « Day of the dead », Land of the dead se veut une suite logique à ce dernier. Si dans l’abstrait, celà pouvait sembler être une bonne idée, dans la réalité malheureusement, il en est autrement.

ndvd0181.bmpndvd019.bmp

 Romero pensait combler ses fans avec cette suite en apportant du sang neuf à sa cultissime trilogie. Il aurait mieux fait de s’abstenir et de rester dans nos mémoires collectives un grand réalisateur à l’imagination certaine. Pour moi, Romero a pris un sacré coup de vieux… N’est-il donc plus capable de nous étonner et de nous faire rêver l’espace d’un film ?…

ndvd017.bmpndvd0151.bmp

 En ce qui concerne le scénario de Land of the dead, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est des plus linéaires. Les personnages ne sont pas attachants pour un sou et les morts vivants, bien que les maquillages ne soient pas des plus mauvais, ne sont pas aussi effrayants qu’auparavant. Quant aux effets spéciaux, ils ne sont pas horribles non plus mais franchement, on a vu largement mieux. Pour ce qui est des attaques de zombies, elles sont distillées au compte gouttes et là encore, rien d’exceptionnel. Exit aussi les grosses effusions de sang et scènes gores à répétition, rien de tout celà ne transpire de Land of the dead.

ndvd011.bmpndvd0121.bmp

 Que reste t’il de bon alors ?… A vrai dire, pas grand chose, si ce n’est un petit film de série B divertissant le temps d’une soirée, guère plus. Il ne marquera pas les esprits par son ingéniosité inexistante. Depuis quand les morts vivants laisse la vie sauve aux humains pour prendre leur territoire ? Franchement, Romero a été bien décevant sur ce coup là. A vouloir se renouveler en modernisant son oeuvre originale, il en a oublié le principe même qui en faisait son charme. les morts ne reviennent pas à la vie pour fouler nos terres sans se nourrir et leur nourriture, c’est nous…

ndvd006.bmpndvd0371.bmp

Le dvd est sorti il y a déjà un moment et il faut reconnaître que le transfert sur ce support est de bonne qualité. Quel dommage que le film ne soit pas du même acabit. Land of the dead est à voir une fois, histoire de… mais appartient au genre alzheimer (qu’on oublie vite)

25.gif

DAY OF THE DEAD

lejourdesmortsvivantsfz6.jpg 

dodlogo2.gif

Titre FRANCAIS : LE JOUR DES MORTS VIVANTS
Titre ORIGINAL : DAY OF THE DEAD  (usa)

1985 – USA – HORREUR – 1H42 
 
REALISATION : GEORGES A. ROMERO 

AVEC : Lori Cardille (Sarah), Terry Alexander (John), Joseph Pilato (Capitaine Rhodes (sous le nom Joe Pilato)), Jarlath Conroy (William McDermott), Anthony Dileo Jr. (Soldat Miguel Salazar (sous le nom Antone DiLeo))
 
SORTIE EN FRANCE LE : 10 DECEMBRE 1986

Sypnosis :
 
Les morts-vivants se sont à nouveau réveillés et ont envahi le monde. Il ne reste qu’un petit groupe d’humains, des militaires et des scientifiques, qui ont échappé au massacre à l’abri dans un silo à missiles. Il ne leur reste que deux alternatives : fuir ou tenter de contrôler les zombies…

ndvd013.bmpndvd0031.bmp

 Troisième épisode de la saga des morts vivants de Romero, Day of the dead (le jour des morts vivants) est sorti en 1985, soit 7 ans après Dawn of the dead (Zombie). Dès l’introduction, on ne peut que constater la nette amélioration au niveau des maquillages des morts vivants par rapport au précédent opus. Cette fois, ils sont bien plus terrifiants et réalistes qu’auparavant. C’est d’ailleurs celui-ci qui me faisait le plus flipper lorsque j’étais gamin et qui m’a le plus marqué aussi.

 ndvd023.bmpndvd0161.bmp

Après une maison aux abords d’un cimetière dans Night of the living dead (la nuit des morts vivants) et un centre commercial dans Dawn of the dead (zombie), les survivants de ce nouveau monde peuplé de morts vivants trouvent refuges dans un silo à missiles. Si dès le début du film, on voit des zombies errer dans les rues à la recherche de viande fraîche et ce en grand nombre, par la suite, il n’en sera rien. En effet, il faudra attendre la fin du film pour pouvoir jouir d’un spectacle sanguinolent comme il se doit, où les morts vivants prendront d’assaut la base militaire et se mettrons en devoir de dévorer de l’humain.

 ndvd041.bmpndvd037.bmp

Malgré la non présence constante des zombies en grande quantité, on peut tout de même en voir de temps à autre comme lors des expériences secrètes que prépare le scientifique afin d’humaniser les morts vivants, dans le but de faire cohabiter dans un avenir proche humains et zombies. Les militaires ne seront pas au courant de ce qui se trame dans le laboratoire du savant au départ et ne l’apprendront que par la suite, ce  qui aura pour effet de les mettre encore plus sous tensions, convaincus que le chercheur est un fou.

 ndvd062.bmpndvd043.bmp

La  plupart du temps, on assiste à une cohabitation tumultueuse entre des militaires qui ne pensent qu’à sauver leur peau et des civils dont certains sont des scientifiques. Ces deux groupes bien distincts ne sont pas toujours en accord avec les principes que tentent d’instaurer l’autre et se trouvent donc perpétuellement en conflit. Reste que les militaires ne sont pas des plus perspicaces car ils capturent des morts vivants dans le but de servir de cobayes au savant pour ces expériences, sans jamais réellement se poser des questions approfondies sur le sujet tout en mettant leur vie en danger.

 ndvd074.bmpndvd063.bmp

Le jour des morts vivants est un classique qui malgré le poids des années, plus de 20 ans reste à mes yeux un chef d’oeuvre incontournable dans la catégorie des morts vivants et le meilleur opus de Romero. Certains diront qu’il est trop mou et qu’il n’y a pas assez d’attaques de zombies, je respecte leur choix mais je ne vois pas les choses de la même manière. le scénario tout comme la réalisation sont vraiment soignés et les effets spéciaux de toutes beautés. La fameuse scène finale où le militaire se fait arracher les tripes est saisissante de réalisme et les zombies sont vraiment crédibles. D’ailleurs, j’ai apprécié la petite touche humouristique quand parmi eux, on trouve un pêcheur avec sa gaule, un clown, une danseuse étoile… Ce qui au fond semble assez logique quand on y pense puisque les morts vivants ne se changent pas d’habits comme a notre accoutumé.

ndvd082.bmpndvd076.bmp

Sorti sous plusieurs éditions en dvd, celui que j’ai possède un transfert qui n’est pas des meilleurs bien que le prix soit dérisoire, la qualité de l’image n’est pas des plus belles. C’est celui où figure la jacquette en haut de la page. Si vous possédez une meilleure version dvd que la mienne, n’hésitez pas à le signaler dans le commentaire en bas de la page afin de guider les internautes vers la meilleure édition existante à ce jour.

5.gif

DAWN OF THE DEAD

untitledkr51.png

DAWN OF THE DEAD

TITRE FRANCAIS : ZOMBIE
TITRE ORIGINAL : DAWN OF THE DEAD  (USA)

1978 – ETATS UNIS – HORREUR – 1H55 
 
REALISATION : GEORGES A. ROMERO 

AVEC : DaVID EMGE (STEPHEN ANDREWS), KEN FOREE (PETER WASHINGTON), SCOTT H. REINIGER (ROGER DE MARCO), GAYLEN ROSS (FRANCINE PARKER), DAVID CRAWFORD (DR FOSTER)

SORTIE EN FRANCE LE : 11 MAI 1983

Sypnosis :
 
Sur un plateau de télévision américaine, un représentant du gouvernement fédéral fait état de la lutte entreprise contre les morts ressuscités qui envahissent les villes. ils n’on’t qu’un but, celui de dévorer les vivants. la panique secoue le pays. un groupe de quatre survivants trouvent refuge dans un supermarché, bientôt assiégé par les zombies…

ndvd015.bmpndvd004.bmp

Second épisode de la saga des morts vivants de Romero, Dawn of the dead (Zombie) est la suite logique de Night of the living dead. Les morts vivants ont envahi le monde et nous mène la vie dure. La lutte contre leur extermination est devenu une tâche quotidienne des forces armées. Les civils quant à eux tentent tant bien que mal de survivre aux assauts des zombies dans ce monde devenu chaotique.

ndvd016.bmpndvd018.bmp

 Après une maison (Night of the living dead), le nouveau refuge d’une poignée de rescapés n’est autre qu’un centre commercial. Les innovations par rapport au précédent opus ? La couleur tout d’abord qui a fait son apparition ainsi qu’une qualité d’image nettement supérieure. On voit bien que le budget du film est plus élevé. Le principal défaut : les zombies aux teints bleuatres pas vraiment réalistes. De plus leurs mains et leurs paupières n’ont pas toujours eu le soin d’être maquillées, ce qui n’arrange rien. Hormis celà, Dawn of the dead reste malgré tout un bon film d’horreur mais pas aussi réussi que son prédécesseur.

ndvd022.bmpndvd021.bmp

 Bien que les zombies ne soient pas des plus beaux, Romero compense par de bons effets spéciaux et des scènes aux plans filmés judicieusement. Les assauts des morts vivants sont très bien portés à l’écran et les principaux acteurs qui incarnent les rescapés tiennent parfaitement leur rôle. Les quelques scènes gores auxquelles on assiste sont dans l’ensemble réussies. Le tout accompagné par une musique de fond  plutôt agréable et bien exploitée.

ndvd0271.bmpndvd026.bmp

 Romero entend à travers son film dénoncer une société de consommation qui dépense plus qu’elle n’en a besoin. Comme toujours, il prétendra avoir voulu avant tout réaliser un bon film pour son public et non revendiquer une satire sociale .

ndvd031.bmpndvd033.bmp

On trouve le dvd neuf de Zombie « Dawn of the dead » sur le net à un prix dérisoire, 1 Euro symbolique… Ce qui est plus que raisonnable niveau qualité/prix surtout que le transfert sur le support dvd est de bonne facture . A posséder absolument dans sa vidéothèque pour tout amateur de films d’horreurs que vous êtes. 

45.gif

NIGHT OF THE LIVING DEAD

affichelanuitdesmortsvivantsnightofthelivingdead19682.jpg

  NIGHT OF THE LIVING DEAD

TITRE FRANCAIS : LA NUIT DES MORTS VIVANTS
TITRE ORIGINAL : NIGHT OF THE LIVING DEAD  (USA) 

 

1968 – ETATS UNIS – HORREUR – 1H36 
 
REALISATION : GEORGES A. ROMERO 

 AVEC : DUANE JONES (Ben), JUDITH O’DEA (Barbara), KARL HARDMAN (Harry Cooper), MAYLIN EASTMAN (Helen Cooper / LA ZOMBIE MANGEE PAR LES PUNAISES), KEATH WAYNE (Tom)
 
SORTIE EN FRANCE LE : 21 JANVIER 1970

Sypnosis :
 
Chaque année, Barbara et Johnny vont fleurir la tombe de leur père. La route est longue, les environs du cimetière déserts. Peu enclin à prier, Johnny se souvient du temps où il était enfant et où il s’amusait à effrayer sa soeur en répétant d’une voix grave : « Ils arrivent pour te chercher, Barbara. » La nuit tombe. Soudain, un homme étrange apparaît. Il s’approche de Barbara puis attaque Johnny, qui tombe et est laissé pour mort. Terrorisée, Barbara s’enfuit et se réfugie dans une maison de campagne. Elle y trouve Ben, ainsi que d’autres fugitifs. La radio leur apprend alors la terrible nouvelle : des morts s’attaquent aux vivants.

ndvd005.bmpndvd003.bmp

Premier épisode de la saga des morts vivants de Romero, Night of the living dead (la nuit des morts vivants) est resté un classique incontournable du cinéma d’horreur malgré le poids des années (bientôt 40 ans !…) et des effets spéciaux dépassés. Hormis celà, et le fait qu’il soit en noir et blanc et tourné avec un petit budget, Romero exprime tout son talent par le biais d’un savoir faire unique. Il réussit à installer une ambiance angoissante et pénétrante  où le spectacteur est captivé et pris au jeu par le spectacle qui se déroule devant lui .

ndvd009.bmpndvd012.bmp

Au niveau des acteurs, les principaux protagonistes s’en sortent haut la main avec une mention pour Duane Jones (Ben) et Judith O’Dea (Barbara) imprégné dans leur rôle respectif et très convaincants à l’écran. Karl Hardman (Harry Cooper) en véritable peau de vache, égoïste et méprisant connaîtra une fin méritée en se faisant abattre par Barbara à la fin du film. Quant aux morts vivants, ils apportent ce que l’on attend d’eux, à savoir d’être crédibles.


ndvd024.bmpndvd027.bmp

La nuit des morts vivants a connu un tel succès qu’un remake verra le jour dans les années 90. Cette fois, la couleur sera au rendez-vous ainsi que des effets spéciaux et maquillages de qualités. Néanmoins, tout le charme dont disposait son illustre modèle aura disparu ici au profit d’une photographie soignée. J’aime d’ailleurs aussi ce remake mais pas de la même manière. Je les trouve différents, chacun ayant ses défauts et qualités qui lui sont propres. Un autre remake sorti récemment a vu le jour, cette fois-ci avec de le 3D. Je ne l’ai toujours pas visionné mais d’après les commentaires négatifs dont il est affublé, il s’annonce des plus mauvais.


ndvd030.bmpndvd032.bmp

On trouve le dvd neuf de la nuit des morts vivants sur le net à un prix dérisoire, 1 Euro symbolique… Ce qui est plus que raisonnable niveau qualité/prix. Bien que le transfert ne soit pas des plus attractifs, pour un film qui date de la fin des années 60, celà reste plus que correct. A posséder absolument dans sa vidéothèque pour tout amateur de films d’horreurs que vous êtes. Surtout à ce prix là, il ne faut pas hésiter.

5.gif

Index des films chroniqués avec liens

Doghouse : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2009/10/20/doghouse/

The vanguard : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/10/01/the-vanguard/

L’avion de l’apocalypse :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/10/01/lavion-de-lapocalypse/

Flic ou zombie :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/09/27/flic-ou-zombie/

Dead & breakfast : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/09/26/dead-breakfast/

Le mort-vivant : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/09/26/le-mort-vivant/

Resident evil :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/09/23/resident-evil/

Resident evil : Apocalypse (2) :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/09/23/resident-evil-apocalypse-2/

Resident evil : Extinction (3) :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/09/23/resident-evil-extinction-3/

Wild zero : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/06/21/wild-zero/

Evil dead 3 : Army of darkness :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/06/03/evil-dead-3-army-of-darkness/

Evil dead 2 :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/06/03/evil-dead-2/

Evil dead : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/06/03/evil-dead/

La maison près du cimetière :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/23/la-maison-pres-du-cimetiere/

L’au-delà :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/23/lau-dela/

Frayeurs :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/22/frayeurs/

L’enfer des zombies (zombi 2) :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/22/lenfer-des-zombies/

Flesh for the beast : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/17/flesh-for-the-beast/

Le commando des morts vivants :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/17/le-commando-des-morts-vivants/

Zombie king and the legion of doom :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/17/zombie-king-and-the-legion-of-doom/

Day of the dead 2 : contagium :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/17/day-of-the-dead-2-contagium/

La nuit des loosers vivants :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/16/la-nuit-des-loosers-vivants/

Planet terror (Grindhouse) :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/16/grindhouse-planet-terror/

Les morts haïssent les vivants :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/16/les-morts-haissent-les-vivants/

Shaun of the dead :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/15/shaun-of-the-dead/

Bone sickness :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/15/bone-sickness/

Plane dead :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/14/plane-dead/

La morte vivante :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/14/la-morte-vivante/

Gangs of the dead :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/14/gangs-of-the-dead/

Dead creatures :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/10/dead-creatures/

I, Zombie : The chronicles of pain :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/10/i-zombie-the-chronicles-of-pain/

Zombie honeymoon :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/10/zombie-honeymoon/

Severed :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/08/severed/

Undead or alive : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/08/undead-or-alive/

The rage :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/08/the-rage/

The zombie diaries :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/07/the-zombie-diaries/

Sars war :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/07/sars-war/

Rec : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/07/rec/

Outpost :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/06/outpost/

Zombie strippers :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/06/zombie-strippers/

Return of the living dead 5 : Rave to the grave : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/01/return-of-the-living-dead-5-rave-to-the-grave/

Return of the living dead 4 : Necropolis : 

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/01/return-of-the-living-dead-4-necropolis/

Return of the living dead 3 :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/01/return-of-the-living-dead-3/

Return of the living dead part 2 :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/01/return-of-the-living-dead-part-2/

The return of the living dead :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/05/01/le-retour-des-morts-vivants/

Die you zombie bastards :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/29/die-you-zombie-bastards/

Automaton transfusion :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/27/automaton-transfusion/

Fido :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/27/fido/

Day of the dead (remake-2007)

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/27/day-of-the-dead-remake-2007/

Dellamorte dellamore :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/27/dellamorte-dellamore/

Dead meat :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/24/dead-meat/

Phantasm 4 :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/24/phantasm-4/

Phantasm 3 :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/24/phantasm-3/

Phantasm 2 :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/24/phantasm-2/

Phantasm :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/23/phantasm/

28 Semaines plus tard :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/22/28-semaines-plus-tard/

28 Jours plus tard :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/22/28-jours-plus-tard/

Dawn of the dead (remake) :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/22/dawn-of-the-dead-remake/

Night of the living dead (remake) :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/22/night-of-the-living-dead-remake/

Braindead :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/22/96/

Land of the dead :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/21/land-of-the-dead/

Day of the dead :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/21/71/

Dawn of the dead :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/21/56/

Night of the living dead (Romero -1968)

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/21/la-nuit-des-morts-vivants/

Diary of the dead :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/20/diary-of-the-dead/

To kako :

http://zombieofthedead.unblog.fr/2008/04/20/evil-to-kako/

DIARY OF THE DEAD

diaryofthedead.jpg

 DIARY OF THE DEAD

USA-2007-1H35

Horreur/Thriller

Réalisation : George A. Romero

Sortie France: 25 Juin 2008
Sortie USA: 15 Fevrier 2008

Avec : Michelle Morgan (Debra), Joshua Close (Jason), Shawn Roberts (Tony Ravello), Nick Alachiotis (Fred), Laura DeCarteret (Bree)

Sypnosis :

Des étudiants en cinéma tournent, dans une forêt, un film d’horreur à petit budget, lorsque la nouvelle tombe au journal télévisé : partout dans le pays, on signale des cas de morts revenant à la vie.

Témoins de massacres, de destructions et du chaos ambiant, ils choisissent alors de braquer leurs caméras sur les zombies et les horreurs bien réelles auxquels ils sont confrontés afin de laisser un témoignage de cette nuit où tout a changé.

 diary10.jpgdiary11.jpg

Cinquième épisode et dernier à ce jour de la saga des morts vivants de Georges A. Romero, Diary of the dead est incontestablement une réussite. Exit l’image léchée et l’impression de voir un film hollywoodien, Romero bouscule les codes pour nous donner l’impression de suivre un fait divers, filmé caméra à l’épaule. La machine est relancée et Romero peut enfin dormir sur ses deux oreilles car son film est un chef d’oeuvre et enterre définitivement son précédent opus « Land of the dead » qui avait bien déçu ses fans de première heure.

diary12.jpgdiary2.jpg

Si Diary of the dead est filmé de sorte à faire penser qu’il s’agit ici d’un reportage, dans le but de renforcer le côté réaliste du métrage, la caméra ne bouge pas trop et les plans sont très bien cadrés.

L’introduction donne le ton avec des morts qui se relèvent et arrachent des morceaux de chairs aux personnes se trouvant à leur côté, le tout filmer par une équipe de reportage partie sur le terrain pour un simple fait divers. A la vision de ce dernier, on sait déjà que l’on va assister à un spectacle grandiose.

diary14.jpgdiary13.jpg

Le scénario n’est pas des plus original sorti à ce jour mais est très bien ficelé. Ainsi, aussitôt après cette intro époustoufflante, on change de lieu pour suivre les aventures d’un groupe d’amis qui tourne un court métrage. Ils entendent alors à la radio le terrible incident qui a eu lieu. Jason, par la suite décide de réaliser un film documentaire montrant la réalité vécue dans la rue. Pour cela, il va retraçer leur quotidien par le biais des caméras.

diary1.jpgdiary8.jpg

Romero ne tourne pas un film pour en faire un simple divertissement, il aime glisser un message pour dénoncer nos vices et nos dérives. Dans le cas présent, il amène doucement à nous faire comprendre le voyeurisme malsain que l’homme semble prendre plaisir à partager. Que ce soit au niveau des informations ou des jeux télés-réalités, il dénonce l’excès de notre goût immodéré pour l’inédit et les images fortes que les médias nous font boire quotidiennement. La raison est simple, s’il y a de la demande, l’offre suit…

  diary6.jpgdiary3.jpg
Au niveau du casting, celui-ci est un très bon choix. On a vraiment l’impression d’assister à un documentaire et non un film. Les effets spéciaux sont de très bonne facture et le quota de scènes bien sanglantes et gores est respecté, tout simplement bluffant et saisissant de réalisme. On voit les impacts des balles et flèches en temps réels sur les zombies, du grand art…

L’humour n’est pas au rendez-vous mais il y a cependant un passage sympathique avec un fermier qui s’appelle « Samuel » (comme moi), ça m’a bien fait sourire. Ce dernier s’exprime dans un patois local et écrit sur une ardoise pour faire comprendre ce qu’il veut dire.

diary9.jpgdiary7.jpg

La fin est brillante et clos parfaitement la saga des morts vivants, si cet opus est bien le dernier, seul l’avenir nous le dira. Romero a réconcilié ses afficionados et peut être fier de lui. Il a enfin compris ce que son public voulait, à savoir, pas un grand spectacle au budget colossal mais un film profondément humain. J’attends avec impatience sa sortie en France.

Pour ma part, c’est un de ses meilleurs films et aussi un des plus réussis ces dernières années traitant des zombies. Il est quasiment parfait mis à part un léger détail comme le fait que tout le monde sache se servir d’une arme à feu en atteignant sa cible du premier coup, un peu trop facile à mon goût mais comme je l’ai dit, c’est une broutille. A voir absolument…

451.gif

EVIL TO KAKO

evil.jpg

TO KAKO

Titre original: To Kako
Autre titre (USA) : Evil

pays: Grèce-2005-1H25

Genre: Horreur

Réalisation: Yorgos Noussias

Acteurs :

Meletis Georgiadis, Pepi Moschovakou, Argiris Thanasoulas, Stavroula Thomopoulou, Mary Tsoni, Andreas Kondopoulos, Nikos Sabalis, Yannis Katsambas

synopsis

Une force diabolique s’éveille à Athènes et transforme des citoyens respectueux en zombies sanglants. Quelques survivants tentent de survivre dans cette ville devenue meurtrière.

bscap0007.jpgbscap0028.jpg

 Produit en 2005, « To kako » sorti sous le titre « Evil » aux USA est un film de zombies. Encore un, Vous allez me dire sauf que la particularité de celui-ci, c’est qu’il est grec.Disponible aux Etats-Unis en version originale sous-titré en anglais, To kako s’inspire visiblement de 28 jours plus tard mais ne l’égale nullement.

bscap0030.jpgbscap0059.jpg

Cela dit, il n’est pas aussi mauvais qu’on pourrait le croire si l’on fait abstraction de ces nombreux défauts comme le fond sonore qui joue la carte de la techno lors des attaques. Au bout d’un moment, ça devient vite saoulant à moins d’aimer ce genre de musique électronique au rythme rébarbatif. Les acteurs ne brillent guère par leurs prestations mais là encore, rien de bien méchant et le peu de numérique utilisé pour les quelques effets spéciaux sent le budget plus que limité.

bscap0061.jpgbscap0064.jpg

 Cependant, les scènes gores valent le coup d’oeil et sont bien marrantes. On assiste à un spectacle jouissif qui arrive vers la moitié du film alors que l’on ne s’y attend pas. De plus, les meurtres se font sur un ton volontairement humouristique alors que la première partie du film se veut plutôt sérieuse et horrifique. On est pris un peu au dépourvu mais dieu que ça fait du bien.

bscap0070.jpgbscap0077.jpg

De plus les effets spéciaux qui ne sont pas en numériques sont de très bonnes factures pour ce genre de production. Malgré un scénario peu original, « des hommes découvrent une grotte lors de travaux et se retrouvent possédés par une force invisible qui va les transformer quelques temps plus tard en zombies avides de chair fraîche », To kako est une oeuvre cinématographique à voir si vous aimez le genre made in Grece (ça change).

3.gif


1...45678


Cinéma et science-fiction |
Cinéludo |
Festival 8-9,5-16 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pieces of one piece
| Site déménage
| CINOP' 6