RESIDENT EVIL

a0000737.jpg

RESIDENT EVIL
   
2001 – Etats-unis – Science-fiction/Thriller/Horreur – 1h41 
 
Réalisation : Paul Anderson et Réalisation : Paul W.S. Anderson 

Avec : Milla Jovovich (Alice), Michelle Rodriguez (Rain Ocampo), Eric Mabius (Matt Addison), James Purefoy (Spence Parks), Martin Crewes (Chad Kaplan) 
 
Sortie France: 03 Avril 2002
Sortie USA: 15 Mars 2002

Sypnosis :

Alice se réveille dans un manoir désert. Elle ne se souvient de rien, même pas de sa propre identité. C’est alors que surgit Matt, qui se prétend policier, rapidement suivi par un commando armé. Ce dernier les entraîne tous les deux dans un gigantesque laboratoire sous-terrain. Là, quelque chose d’effroyable s’est produit, menant à la mort tous les employés. Mais l’équipe se retrouve prisonnière de cet étrange univers high-tech… où les morts ont le don de pouvoir se réveiller et de pourchasser les vivants.

ndvd003.bmpndvd006.bmp

 Etant un grand fan à l’époque du jeu vidéo sorti sur playstation, autant vous dire que j’étais impatient de le voir, bien que je ne sois pas un fan de Milla Jovovich, sa beauté ne laisse pas non plus indifférend.

ndvd008.bmpndvd013.bmp

 Si le jeu du même nom était stressant et qu’il dégagait une ambiance sinistre, pénétrante qui apportait une bonne dose d’angoisse, le film ne parvient malheureusement pas à exploiter et retranscrire cette atmosphère bien singulière.

ndvd0161.bmpndvd018.bmp

 Autre point négatif, les zombies ne sont pas assez présent à l’écran. Du coup, on se demande par moment si on a bien affaire à une adaptation du célèbre jeu Resident evil.

ndvd0191.bmpndvd020.bmp

 Mais heureusement, tout n’est pas non plus mauvais, la bande son colle bien à l’univers du jeu. De ce côté là, je trouve que le film ne s’en sort pas trop mal.

ndvd022.bmpndvd027.bmp

 De plus, les effets spéciaux ne sont pas mauvais du tout et on a le droit à quelques bons passages comme le couloir avec ces lasers tranchants bien que cet univers correspondrait plus à celui du film Cube pour ses pièges mortels.

ndvd029.bmpndvd0311.bmp

 La créature que l’on peut voir vers la fin du film est assez fidèle elle aussi au jeu et le film est suffisamment rythmé pour que l’on ne décroche pas.

ndvd0321.bmpndvd033.bmp

 Le scénario est linéaire, pas vraiment en adéquation avec la trame du jeu mais au final, ça passe bien.

ndvd034.bmpndvd039.bmp

 Milla Jovovich est contre toute attente plutôt doué dans le rôle de son personnage Alice, bien que son talent se limite plus à ses mouvements de jambes et aux maniements des armes.

ndvd042.bmpndvd044.bmp

 Resident evil est un demi échec car il ne parvient pas à répondre aux attentes des fans qui s’attendaient à voir une ville envahie de zombies dans un état de stress permanent mais d’un autre côté, on peut se consoler en se disant qu’il existe des adaptations bien pires que celle-ci malheureusement.

ndvd045.bmpndvd048.bmp

Au final, je dirais que si vous souhaitez passer un bon moment, il vaut mieux se faire à l’idée que ce film n’est pas une fidèle adaptation du jeu mais un film de zombies sympa où ces derniers se font timides.

3.gif

0 commentaires à “RESIDENT EVIL”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur:

zombieofthedead


Cinéma et science-fiction |
Cinéludo |
Festival 8-9,5-16 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pieces of one piece
| Site déménage
| CINOP' 6