RESIDENT EVIL : APOCALYPSE (2)

afficheresidentevilapocalypse20044.jpg

RESIDENT EVIL : APOCALYPSE

2004 – Allemagne/Etats-unis/G.-B./France – Horreur/Thriller/Science-fiction – 1h40 
 
Réalisation : Alexander Witt 

Avec : Milla Jovovich (Alice Prospero), Sienna Guillory (Jill Valentine), Oded Fehr (Carlos Olivera), Thomas Kretschmann (Major Cain), Jared Harris (Docteur Charles Ashford) 
 
Sortie France: 06 Octobre 2004
Sortie USA: 10 Septembre 2004

Sypnosis :
 
Après avoir survécu aux zombies et autres créatures engendrées par un virus, Alice Prospero, dotée d’une agilité et d’une force impressionnantes, entreprend des recherches sur cette terrifiante substance dans la ville de Raccoon City. Dans cette bourgade, où la mort rôde à chaque coin de rue, elle fait la connaissance de Jill Valentine, membre des S.T.A.R.S., de la journaliste Terri Morales qu’elle prend sous sa protection, de Peyton Wells, un sergent de la Special Tactics and Rescue Squad, et du monstre Nemesis, qui a pour mission d’éliminer toute forme vivante.

ndvd001.bmpndvd004.bmp

 Après avoir assisté à un premier volet qui n’était pas vraiment fidèle à l’esprit du jeu vidéo, je m’attendais à être déçu mais d’un autre côté, je pensais que peut-être cette fois, il en serait différemment, bien mal m’en a pris…

ndvd005.bmpndvd012.bmp

 Si graphiquement en ce qui concerne les décors, on se rapproche effectivement du jeu, au niveau du scénario on s’en éloigne toujours plus.

ndvd016.bmpndvd017.bmp

 Ici, on baigne dans un délire malvenu. On assiste impuissant à du grand spectacle invraissemblable comme la scène de la moto dans l’église. Le réalisateur veut en mettre plein la vue mais au lieu de combler un public averti, il le choque par des procédés outranciers.

ndvd019.bmpndvd023.bmp

 Ajouter à cela un humour aussi mauvais qui n’a rien affaire ici et on pense avoir eu la cerise sur le gateau. La scène du Nemesis éliminant l’élite d’umbrella « les stars ».
ndvd026.bmpndvd030.bmp

 Hélas, la suite ne s’avère meilleure et le final est tout simplement ridicule avec ce Nemesis qui laisse la vie sauve à Alice et se suicide, du grand n’importe quoi…

ndvd031.bmpndvd032.bmp

Qu’y a t’il à retenir de bon dans tout ça ?… Le Nemesis est fidèle au jeu vidéo, du moins graphiquement et les effets spéciaux ne sont pas trop moches non plus. Milla Jovovich s’en sort pas trop mal, en tout cas dans les scènes d’actions et sa plastique est plutôt agréable à regarder.

ndvd035.bmpndvd036.bmp

Resident evil apocalypse est une plus grosse déception encore que ne l’avait été le premier volet et ce n’est pas le troisième opus qui va changer la donne. C’est le genre de film que l’on voit une fois mais qu’on oublie vite. A réserver plus vite aux fans de zombies qu’aux détraqués du jeu vidéo comme je l’ai été.

2.gif

0 commentaires à “RESIDENT EVIL : APOCALYPSE (2)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Auteur:

zombieofthedead


Cinéma et science-fiction |
Cinéludo |
Festival 8-9,5-16 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pieces of one piece
| Site déménage
| CINOP' 6