WILD ZERO

51mzwgvcnylss500.jpg

WILD ZERO 

Japon / 2000 / 1H38

Réalisateur TAKEUCHI Tetsuro 

Avec : Guitar WOLF (lui-même), Drum WOLF (lui-même), Bass WOLF (lui-même), ENDO Masashi (Ace), MORISHITA Yoshiyuki 

Sypnosis :

Ace est complétement fou du groupe Guitar Wolf. Il voudrait devenir aussi cool que le chanteur de son groupe préféré. Il va à chacun de leurs concerts et suit leur carrière avec passion. Après un concert, il décide enfin d’aller se présenter devant le groupe, qui doit régler un léger différent avec un manager pas très net dans sa tête. En entrant dans le bureau du manager, Ace aide sans le vouloir le groupe à se sortir d’affaire et Guitar Wolf lui remet en signe de remerciement un sifflet qu’il devra utiliser s’il est en danger. Sur la route, Ace vient en aide à Tobio, une ravissante jeune fille et tombe sous son charme. C’est alors que la situation se complique pour Ace, qui va devoir lutter contre des zombies ! En effet, des extraterrestres redonnent vie aux morts et ceux-ci se mettent à massacrer toutes les personnes vivantes. Ace va retourner secourir Tobio et va bientôt avoir recours au sifflet afin de bénéficier de l’aide de Guitar Wolf, car la nuit va lui reserver bien d’autre surprise…

bscap0007.jpgbscap00111.jpg

 Sorti en 2000 au Japon, Wild zero met en scène un groupe de rock « Guitar wolf »dans leur propre rôle confronté à des zombies.

bscap00091.jpgbscap0016.jpg

 Nous avons donc dans le désordre un groupe de rock, des extraterrestres, des zombies, un travesti et un  fan du groupe qui va se trouver au milieu de tout ce petit monde.

bscap0027.jpgbscap0022.jpg

 Le ton donné à l’humour ici est léger et ne fait pas dans le trash mais se révèle sympathique finalement.

bscap0032.jpgbscap00441.jpg

 Les effets spéciaux ne sont pas mauvais, on a le droit à quelques décapitations en bonne et due forme et quelques autres plans sanglants fort bienvenus.

bscap00401.jpgbscap0034.jpg

 Le scénario à défaut d’être brillant apporte une touche d’originalité au métrage et suffit à nous divertir.

bscap00571.jpgbscap00541.jpg

 Le maquillage des zombies fait penser à ceux de Romero et son célèbre « Zombie » ou bien encore au lac des morts vivants de l’illustre Rollin avec leur peau bleutée.

bscap0067.jpgbscap0063.jpg

 Quelques scènes valent également le coup d’oeil comme le passage où le leader des Guitar wolf se sert de ces médiators pour exterminer une horde de zombies ou bien encore lorsque Ace, le fameux héros de l’histoire malgré lui tombe amoureux d’un travelo…

bscap00791.jpgbscap00751.jpg

 Et puis il y a ce passage énorme quand même où les principaux protagonistes du film se retrouvent enfermés dans un entrepôt à chercher une méthode pour s’en sortir et se rappele soudain du film de Romero, le cultissime « La nuit des morts vivants ». Malheureusement pour eux, aucun ne l’a vu. Cette scène étonnante m’a esquissé un large sourire.

bscap0070.jpgbscap00741.jpg

 Le film est entrecoupé par quelques intermèdes, lorsque les Guitar wolf interprètent quelques courts morceaux de musique aux sonorités bien rock avec des textes pas vraiment recherchés.

bscap00891.jpgbscap01031.jpg

 Wild zero est un bon petit film de zombies sans être excellent, il nous offre un spectacle divertissant le tout sur une durée de plus de 1H30. Pour vous donner une idée, dans la lignée de Sars war pour ceux qui connaissent.

3.gif

2 commentaires à “WILD ZERO”


  1. 0 celticxoan 22 juin 2008 à 16:10

    Une critique qui donne envie de le voir !!!!
    Si c’est dans la lignée de Sars Wars je suis preneur !

  2. 1 StreetCat 2 mai 2009 à 12:42

    Encore un film d’horreur bien stylé japonnais a voir!

Laisser un commentaire


Auteur:

zombieofthedead


Cinéma et science-fiction |
Cinéludo |
Festival 8-9,5-16 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pieces of one piece
| Site déménage
| CINOP' 6