Archives pour juin 2008

WILD ZERO

51mzwgvcnylss500.jpg

WILD ZERO 

Japon / 2000 / 1H38

Réalisateur TAKEUCHI Tetsuro 

Avec : Guitar WOLF (lui-même), Drum WOLF (lui-même), Bass WOLF (lui-même), ENDO Masashi (Ace), MORISHITA Yoshiyuki 

Sypnosis :

Ace est complétement fou du groupe Guitar Wolf. Il voudrait devenir aussi cool que le chanteur de son groupe préféré. Il va à chacun de leurs concerts et suit leur carrière avec passion. Après un concert, il décide enfin d’aller se présenter devant le groupe, qui doit régler un léger différent avec un manager pas très net dans sa tête. En entrant dans le bureau du manager, Ace aide sans le vouloir le groupe à se sortir d’affaire et Guitar Wolf lui remet en signe de remerciement un sifflet qu’il devra utiliser s’il est en danger. Sur la route, Ace vient en aide à Tobio, une ravissante jeune fille et tombe sous son charme. C’est alors que la situation se complique pour Ace, qui va devoir lutter contre des zombies ! En effet, des extraterrestres redonnent vie aux morts et ceux-ci se mettent à massacrer toutes les personnes vivantes. Ace va retourner secourir Tobio et va bientôt avoir recours au sifflet afin de bénéficier de l’aide de Guitar Wolf, car la nuit va lui reserver bien d’autre surprise…

bscap0007.jpgbscap00111.jpg

 Sorti en 2000 au Japon, Wild zero met en scène un groupe de rock « Guitar wolf »dans leur propre rôle confronté à des zombies.

bscap00091.jpgbscap0016.jpg

 Nous avons donc dans le désordre un groupe de rock, des extraterrestres, des zombies, un travesti et un  fan du groupe qui va se trouver au milieu de tout ce petit monde.

bscap0027.jpgbscap0022.jpg

 Le ton donné à l’humour ici est léger et ne fait pas dans le trash mais se révèle sympathique finalement.

bscap0032.jpgbscap00441.jpg

 Les effets spéciaux ne sont pas mauvais, on a le droit à quelques décapitations en bonne et due forme et quelques autres plans sanglants fort bienvenus.

bscap00401.jpgbscap0034.jpg

 Le scénario à défaut d’être brillant apporte une touche d’originalité au métrage et suffit à nous divertir.

bscap00571.jpgbscap00541.jpg

 Le maquillage des zombies fait penser à ceux de Romero et son célèbre « Zombie » ou bien encore au lac des morts vivants de l’illustre Rollin avec leur peau bleutée.

bscap0067.jpgbscap0063.jpg

 Quelques scènes valent également le coup d’oeil comme le passage où le leader des Guitar wolf se sert de ces médiators pour exterminer une horde de zombies ou bien encore lorsque Ace, le fameux héros de l’histoire malgré lui tombe amoureux d’un travelo…

bscap00791.jpgbscap00751.jpg

 Et puis il y a ce passage énorme quand même où les principaux protagonistes du film se retrouvent enfermés dans un entrepôt à chercher une méthode pour s’en sortir et se rappele soudain du film de Romero, le cultissime « La nuit des morts vivants ». Malheureusement pour eux, aucun ne l’a vu. Cette scène étonnante m’a esquissé un large sourire.

bscap0070.jpgbscap00741.jpg

 Le film est entrecoupé par quelques intermèdes, lorsque les Guitar wolf interprètent quelques courts morceaux de musique aux sonorités bien rock avec des textes pas vraiment recherchés.

bscap00891.jpgbscap01031.jpg

 Wild zero est un bon petit film de zombies sans être excellent, il nous offre un spectacle divertissant le tout sur une durée de plus de 1H30. Pour vous donner une idée, dans la lignée de Sars war pour ceux qui connaissent.

3.gif

EVIL DEAD 3 ARMY OF DARKNESS

affichearmeedestenebresevildeadiii19921.jpg

EVIL DEAD 3 : ARMY OF DARKNESS 

Titre français : L’Armée des ténèbres – Evil Dead III
Titre original : Evil Dead 3 :  Army of Darkness

1992 – Etats-unis – Aventures/Fantastique/Comédie d’action – 1h36 
 
Réalisation : Sam Raimi 

Avec : Bruce Campbell (Ashley J. ‘Ash’ Williams / Ash, le démon / Mini-Ash), Embeth Davidtz (Sheila), Marcus Gilbert (Lord Arthur), Ian Abercrombie (le sage (John le Sage dans le script)), Richard Grove (Duc Henry le Rouge) 
 
Sortie France: 05 Janvier 1994
Sortie USA: 19 Fevrier 1993

 

Sypnosis :

Une tronçonneuse greffée au poignet, un fusil à canon scié dans la main libre, Ash se retrouve bien malgré lui plonger dans le passé vers l’an 1300. Pour s’en sortir, il lui faut mettre la main sur le Nécronomicon, grimoire responsable de son état. Mais les dangers qu’il va rencontrer sont multiples. Sa quête va se transformer en croisade contre des forces machiavéliques, qui vont l’obliger à affronter une armée de squelettes…

pdvd006.bmppdvd015.bmp

 Si Evil dead 2 n’était pas dans la continuité du premier opus, Evil dead 3 : l’armée des ténèbres reprend bel et bien là où l’histoire du second épisode s’arrêtait.

pdvd016.bmppdvd029.bmp

 Cette fois, notre héros Ash se retrouve plongé dans le passé aux prises de chevaliers, squelettes et monstres en tout genre. Il devra mettre la main sur le Necronomicon, le grimoire seul capable de le renvoyer à son époque.

pdvd035.bmppdvd038.bmp

 Bien entendu, Ash va connaitre les pires ennuis possibles et ne devra compter que sur sa force et son habilité pour déjouer les plans de l’armée des ténèbres.

pdvd051.bmppdvd059.bmp

 Comme dans le précédent volet, l’humour est légion et le ton donné est volontairement grossier. Ash joue de sa gestuelle et s’investit toujours autant dans son personnage en se donnant à fond pour notre plus grand bonheur.

pdvd067.bmppdvd071.bmp

 Si les effets spéciaux du précédent épisode était des plus réussis, dans ce nouveau segment, Sam Raimi a laissé une peu de lest.

pdvd075.bmppdvd080.bmp

 Ainsi, certains passages avec l’armée de squelettes ou la créature ailée sont perfectibles. On voit bien que c’est mal fait mais qu’importe, Evil dead peut se le permettre.

pdvd091.bmppdvd083.bmp

 Les avis sont mitigés quant à l’intérêt du film. Si certains le détestent de par ses effets spéciaux limités, d’autres dont j’en fais parti en redemandent.

pdvd100.bmppdvd110.bmp

 Sam Raimi conclut parfaitement sa trilogie commencée une dizaine d’années auparavant et tous les fans seront unanimes sur le fait qu’une éventuelle suite voit le jour, la réponse est incontestablement : Oui !…

pdvd113.bmppdvd120.bmp

 Et comme le dit si bien Ash : « Chez Prixbas, les prix sont bas »…A propos, il y a même un site internet qui en a fait sa devise :

http://www.prix-bas.net/

45.gif

EVIL DEAD 2

afficheevildead219871.jpg

EVIL DEAD 2

1987 – Etats-unis – Comédie d’action/Fantastique/Horreur – 1h25 
 
Réalisation : Sam Raimi 

Avec : Bruce Campbell (Ashley ‘Ash’ J. Williams), Sarah Berry (Annie Knowby), Dan Hicks (Jake), Kassie DePaiva (Bobbie Joe (sous le nom Kassie Wesley)), Ted Raimi (Henrietta possédée (sous le nom Theodore Raimi)) 
 
Sortie France: 08 Juillet 1987

 

Sypnosis :

Alors qu’il avait en sa possession quelques pages du livre des morts, grimoire disparu au XIVè siècle au pouvoir incommensurable, le professeur Knowby, a mystérieusement disparu. Sa fille Annie et son petit ami Ash se rendent dans sa cabane pour tenter de savoir ce qui a pu lui advenir…

bscap0004.jpgbscap0009.jpg

 Evil dead 2 n’est pas réellement une suite au premier opus mais plutôt une relecture de ce dernier, le tout avec un plus gros budget et surtout un humour bien plus prononcé.

bscap0011.jpgbscap0018.jpg

 Si l’histoire se ressemble, ces deux premiers épisodes sont toutefois assez différent pour ne pas avoir l’impression de voir un remake sans grand intérêt.

bscap0028.jpgbscap0033.jpg

 Etant un grand fan de Evil dead, premier du nom, je ne peux que être ravi de voir une suite aussi décomplexée, toujours plus drôle et vraiment fun.

bscap0040.jpgbscap0038.jpg

 Bruce Campbell est plus inspiré encore qu’auparavant et n’hésite pas à donner le meilleur de lui même dans une succession de péripéties plus farfelues les unes que les autres, le tout dans un grand guignolesque bienvenue.

bscap0042.jpgbscap0047.jpg

 Evil dead 2 ne se contente pas d’être drôle, il mise aussi sur des effets spéciaux plus que réussis et des passages gores extrêmements jouissifs.

bscap0074.jpgbscap0051.jpg

 Et puis il y a ces moments magiques comme lorsque Ash s’ampute d’un avant bras et le remplace par une tronçonneuse…

bscap0054.jpgbscap0066.jpg

 Sam Raimi prouve une fois encore qu’avec sa saga Evil dead, il a sa place parmi les grands dans le monde du cinéma d’horreur.

bscap0089.jpgbscap0079.jpg

 Bien que Evil dead 2 ne soit pas mon film préféré des 3, c’est un film que j’affectionne énormément au même titre que les autres volets.

bscap00961.jpgbscap0103.jpg

 C’est avec toujours autant de bonheur que je me plais à suivre les mésaventures de ce pauvre Ash anti-héros par excellence.

4.gif

EVIL DEAD

evildead1affiche3.jpg

EVIL DEAD 

Titre français : Evil dead
Titre original : The Evil Dead   

1982 – Etats-unis – Epouvante – 1h30 
 
Réalisation : Sam Raimi 

Avec : Bruce Campbell (Ashley ‘Ash’ J. Williams), Ellen Sandweiss (Cheryl), Hal Delrich (Scotty), Betsy Baker (Linda), Theresa Tilly (Shelly (sous le nom Sarah York)) 
 
Reprise France: 07 Mai 2003
Sortie France: 24 Aout 1983

 
 

Sypnosis :

Cinq jeunes vacanciers s’installent dans une baraque au coeur d’une sinistre forêt. Ils y découvrent un vieux magnétophone qui, une fois remis en marche, émet une incantation magique. Laquelle réveille les forces du mal, déclenchant une horreur sans nom qui les décime tous, à l’exception du coriace Ash.

bscap0006.jpgbscap0021.jpg

 Evil dead est le premier opus d’une saga que j’affectionne tout particulièrement. Il est la preuve qu’avec peu de moyens financiers, on peut réaliser un métrage de très bonne qualité.

bscap0013.jpgbscap0031.jpg

 Bien que les effets spéciaux sont pour la plupart du bricolage maison fait à partir des moyens du bord, Evil dead ne sombre jamais dans le ridicule et surprend même par sa mise en scène efficace.
bscap0048.jpgbscap0044.jpg

 Evil dead, c’est aussi le talent de deux amis d’enfance réunis le temps d’un film, Sam Raimi en tant que réalisateur et Bruce Campbell, le fameux héros de cette épopée.

bscap0052.jpgbscap0057.jpg

 Si Sam Raimi a de la suite dans les idées, Bruce Campbell quant à lui sait y mettre du sien en s’investissant à fond dans son personnage, aussi bien physiquement que moralement.

bscap0056.jpgbscap0065.jpg

 Le résultat est que l’alchimie entre ces deux personnes apportent au film un certain capital sympathie qui fonctionnera à nouveau à deux reprises dans les deux futures suites.

bscap0071.jpgbscap0076.jpg

 Evil dead est un film d’horreur mais cela ne lui empêche pas de miser aussi sur l’humour, bien que dans cet épisode, il n’y ait peu recours.

bscap0075.jpgbscap0096.jpg

 Les effets spéciaux sont « cheaps » comme on dit ou bien encore « old school » mais qu’importe, c’est ce que j’aime.

bscap0083.jpgbscap0098.jpg

 Le scénario est assez simple mais efficace et la manière de filmer certains plans comme lorsque la caméra fonce sur le protagoniste pour donner l’impression d’avoir une entité qui approche à toute allure est une idée judicieuse.

bscap0105.jpgbscap0110.jpg

 Evil dead est le premier segment d’un Sam Raimi inspiré qui va continuer son aventure avec deux suites toutes aussi réussies. Bien que ma préférence aille pour le premier du nom, je ne boude pas mon plaisir lorsque je visionne à chaque fois cette trilogie plus que divertissante.

bscap0107.jpgbscap0112.jpg

 On suit avec intérêt les mésaventures de Ash qui sont pour nos yeux un vrai régal.

5.gif




Cinéma et science-fiction |
Cinéludo |
Festival 8-9,5-16 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pieces of one piece
| Site déménage
| CINOP' 6