LA MAISON PRES DU CIMETIERE

affichelamaisonpresducimetierequellavillaaccantoalcimitero19811.jpg

LA MAISON PRES DU CIMETIERE

Titre français : La Maison près du cimetière
Titre original :Quella villa accanto al cimitero

1981 – Italie – Horreur – 1h27 
 
Réalisation : Lucio Fulci 

Avec : Catriona MacColl (Lucy Boyle (sous le nom Katherine MacColl)), Paolo Malco (Dr. Norman Boyle), Ania Pieroni (Ann, la babysitter), Giovanni Frezza (Bob Boyle), Silvia Collatina (Mae Freudstein) 
 
Sortie France: 22 Mars 1982

  
Sypnosis :

Après le suicide de son mentor, le Dr Norman Boyle emménage dans la maison de ce dernier avec sa femme et son fils. A peine arrivés, d’inquiétants bruits percent le silence de la bâtisse, le jeune fils converse avec une petite fille qu’il est seul à voir, et Mme Boyle trouve une pierre tombale dans l’une des pièces. Sombrant lentement dans la folie et l’horreur, la famille découvre rapidement que quelque chose se terre dans le sous-sol de la maison. Quelque chose d’ancien et d’immonde, prêt à tout pour survivre.

bscap00046.jpgbscap00071.jpg

 Suite à Frayeurs et L’au-delà, Lucio Fulci ajoute un nouveau segment à sa saga morbide avec La maison près du cimetière.

bscap0010.jpgbscap00191.jpg

 Cette fois, il ne faut pas s’attendre à voir une horde de morts vivants déambuler dans les rues mais un seul qui se terre au sous-sol d’une vieille bâtisse.

bscap00164.jpgbscap00223.jpg

 L’intro donne le ton, ça s’annonce particulièrement gore et sanglant et c’est bien le cas. Fulci nous avait déjà habitué sur ce terrain là, l’effet de surprise est moindre mais toujours aussi jouissif.

bscap00401.jpgbscap00424.jpg

 Les plans gores sont toujours aussi réussis, voir encore plus qu’auparavant, on a le droit à quelques bonnes scènes comme le tranchage de gorge au couteau ou bien encore les parties de corps humains qui gisent sur le sol.

bscap00571.jpgbscap00551.jpg

 Il y a notamment la scène où une femme se fait transpercer à plusieurs reprises à l’aide d’un tige en acier le tout dans un plaisir sadique infligé par son auteur, le fameux être répugnant qui vit au sous-sol de la maison.

bscap00494.jpgbscap00712.jpg

 Comme d’accoutumé, Fulci a choisi de mettre en scène l’actrice Catriona MacColl qui a joué dans ses deux précédents opus Frayeurs et L’au-delà. Si ses prestations précédentes n’étaient pas exceptionnelles, cette dernière se révèle plus inspirée ici.

bscap00772.jpgbscap00732.jpg

 La maison près du cimetière n’est pas uniquement un film sanglant, l’ambiance lugubre et le mystère qui entoure ce mystérieux personnage qui tue sans raison apparente font que l’on suit le déroulement de l’histoire avec un certain intérêt en se demandant quelle en sera l’issue finale…

bscap00742.jpgbscap0080.jpg

 La maison près du cimetière est pour moi l’oeuvre la plus aboutie de la saga morbide de Fulci. Bien que j’affectionne tout particulièrement L’au-delà, j’ai une légère préférence pour ce dernier.

bscap00874.jpgbscap0091.jpg

 Fulci conclut ici parfaitement une saga démarrée quelques années plus tôt sur le thème des morts vivants.

bscap00981.jpgbscap0105.jpg

 Lucio Fulci fait parti des maitres du cinéma d’horreur qui a enchanté plusieurs générations de fans et continue encore aujourd’hui à satisfaire son public avec ses oeuvres désormais devenues pour la plupart des classiques que l’on peut se procurer en dvd ou vhs.

45.gif

2 commentaires à “LA MAISON PRES DU CIMETIERE”


  1. 0 celticxoan 16 juin 2008 à 0:48

    Je partage ton avis quand tu dis que ce film est probablement le plus abouti de Lucio Fulci…..
    Un très bon film mais pourtant j’ai une petite difference de point de vue avec toi : le fameux Dr Freudstein vivant dans la cave est-il un zombie, car pour moi étant donne qu’il n est pas mort je le vois plus comme un immortel se nourrissant de chair humaine pour justement ne pas mourir
    Mais bon ce n est qu’un point de detail qui n’enleve rien a la qualite de ton excellente critique.

  2. 1 Mohamed Ali 14 oct 2009 à 12:41

    merci bien

Laisser un commentaire


Auteur:

zombieofthedead


Cinéma et science-fiction |
Cinéludo |
Festival 8-9,5-16 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pieces of one piece
| Site déménage
| CINOP' 6