FRAYEURS

affichefrayeurs19801.jpg

 FRAYEURS

Titre français : Frayeurs
Titre original : Paura nella città dei morti viventi

1980 – Italie – Horreur – 1h30 
 
Réalisation : Lucio Fulci 

Avec : Christopher George (Peter Bell), Catriona MacColl (Mary Woodhouse (sous le nom Katriona MacColl)), Carlo de Mejo (Gerry), Antonella Interlenghi (Emily Robbins), Giovanni Lombardo Radice (Bob) 
 
Sortie France: 10 Decembre 1980

Sypnosis :

Dans la petite commune de Dunwich, un prètre se pend dans le cimetière de l’église, permettant à l’une des portes de l’Enfer de s’ouvrir. Désormais, dans cette ville maudite aux rues désertiques, les habitants sont confrontés à d’étranges et mortelles anifestations. Des morts apparaissent et disparaissent pour tourmenter les vivants et les entrainer vers un monde de ténèbres. Aidé d’une médium, un reporter de la ville de New York va tout mettre en oeuvre pour refermer la porte avant que le mal n’envahisse le monde. Alors que les morts commencent à sortir de leurs tombes, les jours des vivants sont comptés… L’heure de l’apocalypse a-t-elle sonné ?

bscap0002.jpgbscap00091.jpg

 Après un essai concluantt avec « L’enfer des zombies », Lucio Fulci remet les morts vivants au goût du jour un an plus tard avec Frayeurs, le premier opus d’une saga qui va rencontrer un vif succès.

bscap00171.jpgbscap00142.jpg

 Cette fois-ci, un prêtre de par sa pendaison va ouvrir la porte des enfers. Les morts vont revenir sur terre pour tuer les vivants et faire ainsi règner le chaos.

bscap00242.jpgbscap00271.jpg

 Comme pour L’enfer des zombies, Fulci a recours à des scènes gores excessives mais Ô combien jouissives. Le coup de la perceuse pénétrant le crâne d’un homme est diablement bien filmée et les effets spéciaux sont de très bonnes factures.

bscap00323.jpgbscap0040.jpg

 Là encore, les morts ne se contentent pas de dévorer les vivants, ils leurs font subir les pires souffrances les condamnant à des fins atroces. La scène où le prêtre devenu mort vivant fait vomir les organes de la femme par sa bouche dans la voiture est ahurissante. Mais où Fulci puise t’il une telle inspiration ?…

bscap00391.jpgbscap00481.jpg

 Il y a aussi les passages où le prêtre par le biais de son regard démoniaque suffit à faire couler le sang par les yeux de ses victimes sans même les toucher.

bscap00542.jpgbscap00682.jpg

 Au niveau du casting, on retiendra la présence de Catriona MacColl, actrice que l’on verra également dans L’au delà et La maison près du cimetière.

bscap00741.jpgbscap00752.jpg

 Frayeurs est un très bon film, bien qu’il ne soit pas mon préféré de Monsieur Fulci, ses plans gores et abusifs valent le détour. Une oeuvre que tout amateur de films d’horreur et tout particulièrement de zombies doit voir impérativement.

34.gif

1 commentaire à “FRAYEURS”


  1. 0 celticxoan 22 mai 2008 à 19:14

    Frayeur est pour moi le plus « faible  » des Fulci, c’est dire le niveau de ce monsieur. J’ai trouvé qu’il était en quelque sorte le « brouillon » de son Au-Delà (son chef d’œuvre pour moi)et que les zombies étaient quasiment des fantômes.
    En tout cas une belle atmosphère, des meurtres terribles pour un grand film….
    Bonne critique en tout cas et qui j’espère incitera plus de monde à découvrir Lucio Fulci !

Laisser un commentaire


Auteur:

zombieofthedead


Cinéma et science-fiction |
Cinéludo |
Festival 8-9,5-16 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pieces of one piece
| Site déménage
| CINOP' 6